24 avril 2012 | E-commerce

Qu’est-ce qui fait courir les e-shoppeuses en 2012 ?

Désormais grâce à Internet, il est possible de faire des achats 24h/24. Les femmes l’ont bien compris et sont devenues en quelques années le plus grand client des boutiques en ligne.

Une récente étude de l’observatoire Marketplace Ebay.fr et Terrafemina.com, a démontré que la quasi-totalité (97%), des femmes âgées de 20 à 60 ans ont achetées au moins une fois sur Internet. Ce chiffre est non négligeable lorsqu’on sait que le pourcentage total de cyberacheteurs, hommes et femmes confondus, s’élève à 72% !

 

Qui ? Quand ? Comment ?

Les femmes au foyer seraient moins présentes sur les sites de commerce en ligne que les autres, elles y passent 4 heures par semaine contre 5h pour les autres. Une femme sur deux déclare acheter sur Internet au moins une fois par mois. Elles préfèrent acheter via leur ordinateur, mais elles sont un quart à passer commande via leur smartphone ou leur tablette.

Les femmes y voient un moyen d’acheter simplement, en gagnant du temps et en ayant une grande liberté de choix. Elles sont aussi très attirées par les promotions et les réductions. 5% des femmes ouvrent en effet certains mails uniquement grâce à un intitulé qui leur promet une offre promotionnelle.

Pour quoi et pour qui ?

Les internautes féminines centrent leurs achats sur elles-mêmes et sur leur famille. Une commande en ligne sur deux passée par une femme est d’abord un achat pour elle. Elles sont en effet 71% à dépenser en priorité pour les vêtements, maroquineries et accessoires (tout comme en boutique physique), 59% dépensent en produits culturels et loisirs et 50% en cosmétiques.
Les femmes effectuent aussi des achats en ligne pour leurs enfants (22%) ou encore pour leur conjoint (18%).

Sur quels sites ?

Les e-shoppeuses trouvent majoritairement leur bonheur sur les sites de vente entre particuliers, « c’est la brocante ! » tout en remarquant toutefois que « Ebay et Le Bon Coin, c’est de moins en moins entre particuliers ». Une femme sur deux plébiscite aussi les sites de ventes privées.

En revanche, elles sont légèrement moins nombreuses à effectuer leurs achats sur les sites d’enchères (45%). Elles sont nombreuses à estimer que le système d’enchères est risqué et stressant voire même « compliqué ». Elles sont aussi moins séduites par les sites d’achats groupés, car elles ont souvent peur d’être moins bien traitées qu’un client lambda.

Les inconvénients du shopping en ligne

Malgré les avantages qu’il représente, le e-shopping a aussi ses côtés sombres. Les femmes interrogées admettent en effet qu’acheter sur Internet peut être chronophage, désocialisant et même dangereux. Elles mettent particulièrement en exergue les risques de piratages liés aux moyens de paiement qui les dissuadent d’acheter sur des sites étrangers.

Par ailleurs, elles sont plus de 65% à citer la livraison comme étape « manquante ». Elles apprécient notamment de pouvoir connaître les frais de livraison sans avoir à remplir de formulaire, ou encore d’avoir une livraison rapide et gratuite55%).

Les femmes ne sont toutefois pas prêtes à faire l’intégralité de leurs achats sur Internet. Elles ne sont que 18% à faire leurs courses alimentaires sur le web. Toutefois, elles aiment le concept de « Drives » qui leurs permettent d’acheter sur Internet et de venir chercher leurs achats dans un point de retrait quelques heures après. Près de la moitié d’entre elles est aussi adepte de la géolocalisation qui leur permet de découvrir les meilleures offres à proximité.

Conclusion

« On est dépendantes d’Internet, c’est une des premières choses que l’on fait le matin ! » témoigne l’une des sondées. Internet est peu à peu devenu la boîte à outils domestique des femmes. C’est un gain de temps, simple et économique.

Mais, le e-commerce n’est pas uniquement une tendance féminine. Il est probable que la même étude proposée à un groupe masculin aboutisse à des résultats similaires. La seule différence, et non des moindres, est que l’offre proposée aux hommes est pour le moment plus réduite que celle proposée aux femmes.

Sources : PressMyWeb et Marketing-Médias, l’étude complète est disponible ici.

Laisser un commentaire

Ces articles sont également susceptibles de vous intéresser :