29 mars 2012 | E-commerce

E-commerce français : 37,7 milliards d’euros en 2011


En début d’année 2012, une étude publiée par la Fevad a révélé le bilan du e-commerce en France en 2011. Et qu’on se le dise, le commerce en ligne va bien !

Malgré une année 2011 assez morose sur le plan économique, les français n’ont pas hésité à acheter sur Internet, dans une proportion encore plus importante qu’en 2010.

 

Des chiffres en nette augmentation

Les chiffres du e-commerce en 2011 parlent d’eux-mêmes : 440 millions de transactions recensées auprès de plus de 100 000 sites, pour un total de 37,7 milliards d’euros dépensés : +22% par rapport à 2010.
Chaque internaute a donc généré 14 transactions en moyenne, pour un total de 1250€ dépensés sur toute l’année.

L’année dernière, ce sont donc plus de 30 millions de français qui ont réalisé des achats sur Internet, soit 3 millions de plus qu’en 2010.
66,5% des internautes ont affirmé en 2011 avoir confiance dans le e-commerce (contre 65% en 2010). Bien qu’il reste encore des réfractaires, l’achat en ligne s’installe de plus en plus dans les habitudes des français !

Seul le panier moyen affiche une légère baisse en 2011 par rapport à l’année précédente (90€ contre 91€), sans doute le signe d’une activité économique un peu en berne.

L’année 2011, côté webmarchand

Du côté des e-commerçants, les indicateurs sont également dans le vert. Avec 18 000 nouveaux sites de e-commerce en 2011, pour un total de 100 400 recensés, commerce électronique en France se porte particulièrement bien.

De plus, l’étude de la Fevad nous apprend que le chiffre d’affaires des plus grands sites de commerce en ligne a progressé de 11% depuis l’année 2010.

Comme de coutume depuis maintenant 4 ans, ce sont les sites de moyenne envergure (100 à 1 000 transactions par mois) et les très gros sites (+10 000 transactions par mois) qui ont enregistré les progressions les plus importantes en 2011.

Le secteur de l’habillement prouve en particulier sa bonne santé avec une croissance de 12% en 2011. Les produits techniques ne sont pas en reste avec + 8%. Les chiffres du secteur du tourisme en ligne montrent quant à eux une progression toujours très intéressante avec +14% en 2011 (après un +20% en 2010 assez exceptionnel).

Fevad

Les smartphones et les tablettes entrent dans l’arène

Enfin, on signalera le rôle grandissant du m-commerce sur l’année 2011.
Entre Noël 2010 et Noël 2011, la vente sur mobiles et tablettes a ainsi progressé de 215% chez les grands sites de vente de produits en ligne et d’e-tourisme.

Le développement du m-commerce est donc particulièrement rapide et ne devrait pas ralentir en 2012 au regard de l’augmentation constante du nombre de foyers équipés en smartphones et autres tablettes numériques.

Le montant du panier moyen est pour sa part de 25% moins important sur mobile que via le site internet.

Durant Noël dernier, la vente via les smartphones et les tablettes a représenté 3% du chiffre d’affaires global des entreprises spécialisés dans la vente de produits et le secteur du tourisme. Une part certes encore assez limitée, mais un indicateur représentatif de la part croissante du marché des mobiles dans les transactions en ligne.

Source : Fevad

Laisser un commentaire

Ces articles sont également susceptibles de vous intéresser :