30 septembre 2012 | E-commerce

Le Bilan du E-Commerce au 2nd trimestre 2012

Bilan du 2nd trimestre de l'E-commerce français
Le bilan du e-commerce français de ce 2nd trimestre 2012 vient de tomber avec le fameux baromètre du Journal du Net.

Globalement les chiffres sont bons, mais la valeur du panier moyen, quant à elle, ne cesse de chuter.

Les ventes augmentent, le nombre de sites marchands aussi !

Au 2ème trimestre 2012, les ventes sont en hausse avec une progression de 21% par rapport à 2011 et un chiffre d’affaires total de 10,8 millions d’euros. Le secteur du commerce électronique semble en bonne voie pour atteindre l’objectif annoncé de Marc Lolivier, délégué principal de la Fevad : un chiffre d’affaires total de 45,2 millions d’euros pour 2012.

L’augmentation du nombre de sites marchands semble en partie responsable de ce beau résultat : fin juin 2012, on enregistrait 109 800 sites marchands actifs, soit 23% de plus que l’année précédente. En moyenne, deux e-boutiques se lancent par heure ! Voilà qui confirme que le commerce électronique continue d’attirer les entreprises comme les internautes, malgré quelques difficultés.

Avril en pôle position, Mai en berne, Juin qui reprend le flambeau !

Le mois d’Avril a été brillant ce trimestre. Il a apporté 500 millions d’euros supplémentaires au e-commerce par rapport à Avril 2011. Les dépenses ont augmenté de 25 % par rapport à Avril 2011, et les transactions de 33 %, soit 13.5 points de mieux en moyenne par rapport à Mai et Juin 2012.

Ce boom s’explique entre autres par la différence météorologique qu’il y a eu entre Avril 2011 (où il a fait très beau) et Avril 2012, où la pluie a confiné les cybers acheteurs chez eux devant leur ordinateur !
A noter, donc, le record de transactions bancaires, même avec l’effet de rattrapage dû au climat.

Le mois de Mai, en revanche, a vu cette belle progression baisser par rapport aux trois précédents mois. 13% de dépense en plus par rapport à Mai 2011 contre une croissance de 25 % en Avril.

Le nombre conséquent de ponts en Mai explique en partie cette baisse.
L’autre explication se cache derrière la période des élections présidentielles, une période connue comme habituellement instable et apportant peu de confiance aux consommateurs.

Le mois de Juin, lui, affiche 17 % de progression par rapport à Juin 2011. C’est 2 % de moins que la progression en N-1, mais les soldes cette année n’ont débuté que le 27 Juin, et non le 22 comme en 2011, ce qui explique la légère baisse, qui ne vient pas entacher la nette amélioration par rapport à Mai 2012 (+ 4 %).

Un panier moyen qui continue sa chute

L’habitude commence à se faire sentir au moment d’évoquer le panier moyen : ce dernier ne se porte toujours pas mieux.

Malgré l’augmentation des ventes, le nombre d’acheteurs sur internet tend à se stabiliser avec une hausse atteignant à peine les 4% par rapport à 2011. Le panier moyen est également en baisse : il passe à 89 euros au 2ème trimestre 2012, soit 3 euros de moins que l’année précédente.

Deux explications à cette dégringolade (comme beaucoup le disent) : les paiements échelonnés (qui de facto étalent le montant des factures sur plusieurs échéances), mais aussi le regroupement social des achats (social shopping), qui réduisent la valeur unicitaire d’un produit ou service (en vogue en ce moment).

Cependant, selon Marc Lolivier, « ce n’est pas uniquement l’effet de la crise mais également de l’arrivée sur Internet de produits peu chers qui jusqu’ici n’étaient pas vendus en ligne. » Pas de quoi paniquer, donc.

D’ailleurs, les acheteurs sont bel et bien présents et ils consomment désormais plus souvent, à raison de 5,2 achats en ligne en moyenne contre 4,2 achats en 2011. Mieux, le total de leurs achats passe de 390 euros en 2011 à 466 euros en 2012.

Le marché a t-il atteint sa maturité ? Malgré un nombre stagnant d’acheteurs et un panier moyen en baisse, les internautes achètent plus et plus souvent. La preuve que les cyberacheteurs sont nombreux et fidèles au e-commerce.

Les avancées du m-commerce se confirment

Par rapport à 2011, les ventes sur smartphones et tablettes (sauf applications payantes) ont été multipliées par 4. Elles représentent aujourd’hui 5% du chiffre d’affaires e-commerce, soit 3% de plus que l’an dernier**.

La montée en puissance des ventes sur ce canal depuis le 1er trimestre 2011 ne passe pas inaperçu. Ainsi, le cofondateur du site Vente Privée, Xavier Court, déclarait dernièrement que le trafic mobile avait apporté 26% du chiffre d’affaires de la société en août, aux deux tiers via des smartphones et au tiers via des tablettes.

A propos

Tous les chiffres proviennent du baromètre mensuel réalisé par le Journal du Net sur les transactions réalisées par carte bancaire, auprès de 4 plateformes de paiements (Atos origin, SP Plus, Monext, Paybox Services) qui représenteraient 70 % des paiements par CB auprès des e-commerçants français.

Sources : JDN
Article publié le 20 Juillet 2012 et mis à jour le 30 Septembre 2012.

2 Commentaires to “Le Bilan du E-Commerce au 2nd trimestre 2012”

  1. olivier dit :

    Bonjour,

    Le ecommerce a de beaux jours devant lui. D’autant plus que de plus en plus de propriétaires de sites font en parallèle du référencement naturel.

Laisser un commentaire

Ces articles sont également susceptibles de vous intéresser :